www.faune-limousin.eu
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Qui sommes-nous ?
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Pie-grièche grise 2020
       - 
Milan royal 2020
       - 
Héron cendré 19-20
       - 
Grue cendrée 2020
       - 
Campagnol amphibie 16-21
       - 
Genette commune 19-21
       - 
Hermine 15-21
       - 
Lézard des souches 16-21
       - 
Vipère aspic 16-21
       - 
Alyte accoucheur 16-21
       - 
Sonneur à ventre jaune 16-21
       - 
Cordulégastre bidenté 15-21
       - 
Nymphe au corps de feu 20-21
       - 
Aurore 2021
       - 
Damier de la succise 16-21
       - 
Grillon champêtre 2021
       - 
Criquet noir-ébène 2021
       - 
Grillon des marais 16-21
       - 
Ascalaphe soufré 17-21
       - 
Escargot de Bourgogne 16-21
 - 
Les galeries photos
Actu, aide et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et codes atlas
    - 
la Foire Aux Questions
    - 
Manuel d'utilisation
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste communale des espèces
 - 
Cartes atlas (toutes espèces)
Utilisation de Faune-Limousin
 - 
Manuel d'utilisation
 - 
Application NaturaList
 - 
Vidéos tutos
 - 
Code de déontologie et de gestion
 - 
Autres sites de partage des observations
Documentation et identification
 - 
Oiseaux
 - 
Insectes
 - 
Libellules et demoiselles
 - 
Mollusques
 - 
Araignées
 - 
Crustacés
 - 
Rencontres Faune Limousin
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 160
 
vendredi 16 juillet 2021
Papillons de jour
Atlas des papillons de jour : 3 espèces prioritaires

3 espèces à rechercher en priorité cette année :

L’Hermite (Chazara briseis

Le déclin de cette espèce est marqué sur l’ensemble du territoire français avec une chute des effectifs de 70 % ces 30 dernières années. La dernière mention de l’Hermite en Limousin date de 1995 sur la commune de Chasteaux. Le déclin des populations est dû notamment à la dynamique de fermeture des pelouses calcicoles induite par l’abandon progressif du pâturage extensif.

Inféodée aux pelouses calcicoles rocailleuses à végétation rase et clairsemée, cette espèce est à rechercher de mi-juin à mi-septembre, de préférence le matin ou en fin d’après-midi, sur le secteur calcaire du Causse corrézien.

L’Azuré des mouillères(Phengaris alcon)

L’Azuré des mouillères est présent sur une grande partie de la France mais ses populations sont très localisées.  En Limousin, de nombreuses stations historiquement connues ont disparu du fait notamment de la fermeture de ses biotopes (déprise agricole, enrésinement), de l’asséchement des zones humides et des pratiques de gestion inadaptées (fauches précoces, surpâturage, amendements).

Seulement une dizaine de stations abrite encore l’espèce et la plupart d’entre elles se trouvent dans une situation d’isolement préoccupante.

C’est une espèce myrmécophile qui possède un cycle de vie complexe faisant intervenir des fourmis hôtes : la chenille effectue une partie de son développement dans la fourmilière d’espèces appartenant au genre Myrmica, au sein de laquelle elle passe un à deux hivers avant de se métamorphoser au printemps.

Inféodés aux prairies et aux landes humides, les adultes volent en une seule génération de juillet à août. Ils sont facilement identifiables grâce au-dessous de leurs ailes : ils possèdent des taches submarginales noires mais n’ont pas de taches orange sur les ailes antérieures ni d’ocelle dans la cellule basale (à la base des ailes). Le dessus des ailes du mâle est bleu violacé avec une large bordure noire.

La recherche des œufs est également une méthode efficace pour détecter la présence de l’espèce. Sa plante-hôte, la Gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe) est facilement reconnaissable à sa hampe florale mauve. Les femelles pondent de préférence sur les boutons floraux des pieds les plus hauts qui dépassent de la végétation. Même en l’absence d’œufs, toute donnée concernant des observations de Gentiane est intéressante car elles permettent d’évaluer la distribution potentielle de l’Azuré des mouillères.

Le Cuivré de la Verge-d’or (Lycaena virgaureae)

Le Cuivré de la Verge-d’or est inféodé aux massifs montagneux de 500 mètres à 2 500 mètres d’altitude. Dans notre région sa répartition est cantonnée à la montagne limousine.

Ces dernières décennies, cette espèce a connu un très net déclin en Limousin (le nombre d’observations de l’espèce a chuté de 80 % sur la période de 2000 à aujourd’hui). Le déclin de ses populations est dû à la fermeture de ses biotopes, induite par la dynamique d’enrésinement qu’a connu le plateau de Millevaches depuis les années 20 et à la déprise agropastorale que connaît actuellement le plateau. La mise en place de mesures de protection passe en premier lieu par la connaissance des secteurs où l’espèce est encore présente.

Les imagos sont facilement reconnaissables aux taches post-discales blanches au revers de leurs ailes antérieures. Le dessus des ailes du mâle est orange vif uniforme tandis que chez les femelles, il est plus clair et tacheté de noir aux deux paires d’ailes.

Cette espèce vole en une seule génération annuelle de juin à août. Elle est à rechercher dans les milieux ouverts et bien ensoleillés de la montagne limousine (prairies fleuries, les pelouses, les lisières et les bords fleuris des routes…).

67%des mailles sont encore déficitaires, donc toutes vos observations sont importantes, même celles qui concernent des espèces communes ! En cas de doute sur une espèce, n’hésitez pas à nous transmettre une photo.

 

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/Papillon/papillon.png

A : Azuré des mouillères (Phengaris alcon) – Imago – Gaspard Morelon

B : Azuré des mouillères (Phengaris alcon) – Imago femelle – Pascal Deschamps

C : Azuré des mouillères (Phengaris alcon) – Œufs sur boutons floraux de Gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe) – Bernard Duprez

D : Hermite mâle (Chazara briseis) – Imago mâle - Julien Barataud

E : Cuivré de la Verge-d’or (Lycaena virgaureae) – Romain Chambord

posté par Dupuy Frédéric
 
vendredi 16 juillet 2021
Papillons de jour
Atlas des papillons de jour : prospections participatives

La saison de terrain a démarré depuis plusieurs semaines déjà et de nombreuses espèces sont en plein pic d’activité. Deux grands secteurs doivent être inventoriés en priorité cette année : la Creuse et l’est de la Corrèze qui présentent un important déficit de données par rapport au reste de la région. Certaines espèces patrimoniales, rares et menacées, doivent faire l’objet de prospections ciblées.

Dans ce cadre, la SEL organise trois nouvelles journées de prospections participatives :

  • Jeudi 22 juillet : rendez-vous à 14 h 00 sur le parking du cimetière de Chaveroche pour prospecter une maille déficitaire en données. Ce sera également l’occasion de rechercher certaines espèces d’affinité montagnarde en régression en Limousin tels que le Cuivré de la Verge-d’or (Lycaena virgaureae), le Cuivré écarlate(Lycaena hippothoe) et le Cuivré Mauvin(Lycaena alciphron)
  • Jeudi 29 juillet : rendez-vous devant la mairie de Saint-Yrieix-la-Montagne à 14 h 00 pour prospecter une maille déficitaire en données.
  • Vendredi 13 août : rendez-vous à 14 h 00, sur le parking du Moulin de Lissac  pour rechercher l’Hermite (Chazara briseis) qui n’a pas été revu sur le Causse corrézien depuis 1995.

Pour plus de praticité,les sorties se font sur inscription par mail : tzvetangwladys@gmail.com

En cas de mauvais temps, elles seront reportées à une date ultérieure.

posté par Dupuy Frédéric
 
mercredi 30 juin 2021
SAVE THE DATE : 23 octobre 2021 - Rencontres Faune-Limousin

Après le succès des premières éditions de 2017 et 2019, notre collectif a décidé que les Rencontres Faune-Limousin auraient lieu plus souvent, si possible tous les ans. Mais la pandémie est passée par là annulant les possibilités d'organiser en 2020 un tel événement qui est basé sur le fait de réellement rencontrer les naturalistes du Limousin et de ses alentours.

Aujourd'hui, notre collectif est ravi de vous informer que les prochaines Rencontres Faune-Limousin auront lieu le samedi 23 octobre 2021 à la Souterraine (23).

Bien sûr, nous vous donnerons plus d'informations au fur et à mesure que l'organisation de cet événement avance.

A vos agendas...

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/fonctionnementFL/logoFLetlogosdes6assos2019.png

posté par Gmhl Admin
 
vendredi 28 mai 2021
Oiseaux
Oiseau de France en ligne

Le portail www.oiseauxdefrance.org, est en ligne, il propose un indicateur d’avancement de l’Atlas, qualifié d'indice de Complétude. Pour chaque maille, il donne  le pourcentage d'espèces signalées avant et après 2019.

En cliquant sur une maille, il est par ailleurs possible d'obtenir la liste des espèces signalées durant ces deux périodes. Tout observateur obtient donc l'inventaire des espèces potentiellement présentes et peut dès lors concentrer son attention sur les oiseaux non encore découverts.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/Oiseaux/odfstlaurent.PNG

Dans l'exemple de la maille illustrée ci-dessus, l’Autour des palombes et le Circaëte ont été signalés avant 2019, mais pas encore retrouvés. L'observateur sait dès lors quelles espèces rechercher prioritairement pour compléter son inventaire. Il sait aussi si les espèces qu'il observe sont nouvelles ou pas pour la maille.

C'est l'une des possibilités d'information de ce nouveau portail pour lequel vos observations sur Faune Limousin contribuent à l'enrichir !

Bonne visite, bonnes obs !

posté par Dupuy Frédéric
 
samedi 22 mai 2021
Papillons de jour
Atlas des papillons de jour du Limousin – Journées départementales de formation et de prospection

Dans le cadre de l’atlas des Rhopalocères du Limousin, actuellement en cours d’élaboration, la SEL organise des journées départementales de prospection. Au programme sont prévues une présentation en salle du projet (objectifs, état des lieux départemental, espèces prioritaires à rechercher..) et une session d’inventaire sur le terrain. Les données collectées au cours de ces trois journées viendront alimenter l’atlas : toutes les communes choisies sont localisées sur des mailles sous-prospectées où peu d’espèces sont actuellement connues. Les débutants sont les bienvenus, ce sera l’occasion de se former à l’identification des rhopalocères !

Vous trouverez les dates et lieux des sorties par département ci-dessous :

  • Haute-Vienne : Rendez-vous le Samedi 29 mai à 13h30 devant la mairie de Neuvic-Entier
  • Creuse : Rendez-vous le Samedi 5 juin à 13h30 devant la mairie de Saint-Sulpice-les-Champs
  • Corrèze : Rendez-vous le Samedi 12 juin à 13h30 devant la mairie Saint-Ybard

Pensez à prévoir une tenue adaptée à la marche et à amener votre filet si vous en avez un.  Pour plus de praticité, ces sorties se feront sur inscription en envoyant un mail à Gwladys Tzvetan, chargée d'études à la SEL, tzvetangwladys@gmail.com.

En cas de mauvais temps, les sorties seront reportées à une date ultérieure.

 

Cuivré commun ©Christian Couartou

posté par Dupuy Frédéric
 
vendredi 14 mai 2021
Oiseaux
Mise à jour de la liste des espèces soumises à homologation régionale (Limousin)
Le comité d'homologation régional examine et assure la validation des observations d'oiseaux inhabituels sur le territoire limousin en demandant aux observateurs la description de leur détermination la plus précise possible. La pression d'observation a nettement augmenté au cours de ces dernières années et, par conséquent, le nombre de données aussi, tant sur les espèces communes que sur les espèces plus rares. On remarque également que la démographie et l'aire de répartition de certaines espèces, telles que l'Elanion blanc ou la Cisticole des joncs, a explosé ces dernières années. 
Aussi, il était temps pour le CHR Limousin de faire une révision de la liste des espèces soumises à homologation. 
 
Ce sont donc 6 espèces qui quittent cette liste : 
- la Bécassine sourde dont la pression d'observation permet d'en révéler l'hivernage régulier, 
- la Cisticole des joncs et l'Elanion blanc dont les populations s'accroissent d'année en année,
- la Fauvette pitchou dont le statut est encore mal défini en Limousin, mais une recherche sur les zones de landes de l'ouest de la Haute-Vienne permet de l'observer régulièrement, 
- le Moineau soulcie, dont une recherche spécifique par quelques observateurs a mis à jour une population en sud Corrèze. 
- le Pipit rousseline dont la pression d'observation a permis de mettre en évidence une présence régulière de l'espèce lors des deux périodes de migration sur les zones favorables.
 
- la Spatule blanche et la Marouette ponctuée étant annuelles à Lussat (étang des Landes), les données les concernant ne nécessitent plus d'homologation sur cette commune.
 
Le CHR tient à remercier les observateurs pour la transmission de leurs observations et les compléments d'informations transmis lors des demandes du CHR. 
 
Le CHR Limousin
Photo : cisticole des joncs - Christophe Mercier

Document à télécharger :  Liste des espèces version 2021
posté par Anthony Virondeau
 
jeudi 29 avril 2021
Vos associations vous remercient de transmettre un maximum d'informations naturalistes !

Chers inscrits au portail Faune-Limousin,

Votre soutien permet à nos associations (qui sont avant tout les vôtres) de continuer à vivre et œuvrer pour ce qui nous anime tous : l’étude, la préservation et la diffusion de la connaissance concernant la faune sauvage en Limousin.

C’est parce que vos associations ont pour but de regrouper les personnes passionnées par la faune sauvage qu’elles sont ce que vous en faites : des structures désintéressées, indépendantes, à l’abri de tous les lobbies et motivées par la cause de l’étude et de la protection de la nature. Le partage, la transparence, la démocratie, l'intérêt général et surtout la préservation des espèces sont les valeurs fondatrices de ces associations.

C’est pour continuer à œuvrer dans ce sens que nous ne pouvons que vous encourager à vous impliquer dans vos associations par du bénévolat actif qui peut prendre des formes très diverses.

Une des manières de participer activement, c’est de transmettre (ou continuer de le faire) vos observations naturalistes sur faune-limousin.eu, ou directement sur le terrain avec l’application smartphone NaturaList, même les observations « ordinaires », que vous avez l’occasion de faire autour de chez vous ou lors de vos déplacements !

Grâce à cette simple action, vous participez à l’amélioration de la connaissance de la faune locale, et donc vous nous aidez à mieux cerner les enjeux de protection de la biodiversité qui, comme vous le savez, en a bien besoin.

Une autre action consiste à adhérer à une ou plusieurs associations du collectif. Ainsi, vous serez tenus au courant des actualités de celle(s)-ci et pourrez participer aux différentes activités avec des personnes passionnées comme vous l'êtes.

En vous remerciant encore,

Associativement,

Votre Collectif associatif Faune-Limousin

posté par Gmhl Admin
 
lundi 19 avril 2021
Oiseaux
EPOC ODF : il reste des carrés !

Il reste des carrés EPOC-ODF à suivre, et même si le premier passage, qui devait être fait avant le 31 mars, n'a pas été réalisé, cela n'empêche pas de faire les 2 suivants, bien au contraire.

Une dérogation officielle de déplacement (confinement) sera accordée aux adhérents de la LPO pour se déplacer sur ces suivis ornithologiques.

Les carrés qui restent à attribuer sont sur les communes suivantes :

Pour la Creuse :
- Bonnat
- St-Quentin-la-Chabanne
- Felletin
- Champagnat
- Bussière-Nouvelle
- Chambon-sur-Voueize

Pour la Corrèze :
- St-Sornin-Lavolps
- Mercoeur
- Lafage-sur-Sombre
- Rilhac-Xaintrie
- Saint-Setiers
- Saint-Etienne aux Clos

Pour la Haute-Vienne :
- Tersannes
- Saint-Gilles-les-Forêts
- Cheissoux

Les cartes seront fournies par le coordinateur philippe.hubert@numericable.com

posté par Dupuy Frédéric
 
samedi 27 mars 2021
Oiseaux
Participation à l'atlas des Oiseaux de France ODF

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/logoodf.PNG

Sous l’égide d’un Comité scientifique animé par la LPO et regroupant associatifs et chercheurs, émerge le projet d’un nouvel Atlas des Oiseaux de France. Il couvrira la période 2021-2024. Les principaux objectifs de cet atlas sont de cartographier la répartition des différentes espèces d’oiseaux à l’échelle nationale, en période de nidification et d'hivernage, mais également d'améliorer l’estimation des tailles de populations (un critère utilisé pour évaluer l’état de conservation des espèces ciblées par la Directive Oiseaux). Cette information fait actuellement défaut pour près de 60% des espèces de l'avifaune nicheuse.

À l'occasion de cet ambitieux projet, dont les départements et territoires d’outre-mer font partie intégrante, l’ensemble des contributeurs de Faune Limousin seront mis à contribution par l’intermédiaire de leurs observations quotidiennes. Les données collectées sous forme de listes complètes, plus riches d'information, seront largement privilégiées dans les analyses envisagées, en plus de quoi nous vous proposons dès à présent de participer au nouveau protocole EPOC - ODF.

Les carrés STOC (Suivis Temporels des Oiseaux Communs) permettent de répondre à la question des tendances d'évolution des populations d'oiseaux communs grâce à l’information sur la durée d’observation (effort) renseignée. Les données opportunistes, sans durée de temps renseignée, permettent de répondre à la question de la distribution des espèces.

Les EPOC-ODF doivent quant à eux répondre à la question des effectifs d'oiseaux communs dans toute la France.

Méthode : effectuer des points d'écoute de 5 minutes, répétés trois fois à la suite au même endroit, trois fois durant le printemps, en identifiant, quantifiant et positionnant chaque contact d'oiseau.

Compétence : identifier les oiseaux communs à la vue et à l'oreille.

Durée : 1 h.

Périodicité : 3 passages, une seule année.

Déployés sur tout le territoire, ces EPOC-ODF sont une déclinaison des EPOC.

Où sont les points d'écoute EPOC-ODF près de chez moi?

19- Corrèze :

- Yssandon
- St-Sornin-Lavolps
- Brive
- Saint-Clément
- Mercoeur
- Lafage-sur-Sombre
- Rilhac-Xaintrie
- Saint-Setiers
- Neuvic
- Saint-Etienne-aux-Clos

23 - Creuse :

- Bonnat
- Pionnat
- Saint-Quentin-la-Chabanne
- Felletin
- Chénérailles
- Cluniat
- Champagnat
- Saint-Julien-le-Chatel
- Bussière-Nouvelle
- Chambon-sur-Voueize

87 - Haute-Vienne

- Chamborêt
- Tersannes
- Saint-Priest-Ligoure
- Vicq-sur Breuilh
- Saint-Priest-Taurion
- Saint-Amand-Magnazeix
- Les Grands Chézeaux
- Saint-Vitte-sur-Briance
- Saint-Gilles-les-Forêts
- Cheissoux

Si vous souhaitez prospecter un de ces carrés, merci de vous signaler à Anthony Virondeau (anthony.virondeau@lpo.fr) et à Philippe Hubert (philippe.hubert@numericable.com) : ils vous ferons parvenir les cartes où sont situés les points tirés aléatoirement. Les premiers à répondre seront bien sûr les premiers servis !

Vous pouvez saisir vos observations aussi bien sur votre smartphone via l'application naturaliste ou sur Faune Limousin.

Sur les passages printaniers à effectuer, un est à faire normalement avant le 31 mars, mais l'info est remontée assez tardivement, cela n’empêche pas de faire les 2 autres passages ce printemps 2021. Il restera encore 3 années de prospection.

Vous trouverez sur le lien ci-dessous, le protocole détaillé.

Bonne observations à toutes et à tous.

Document à télécharger :  Fiche protocole EPOC ODF
posté par Dupuy Frédéric
 
vendredi 19 mars 2021
Papillons de jour
Atlas des papillons de jour – Les premiers papillons commencent à voler

Le printemps n’est pas encore là mais les espèces les plus précoces sont déjà observables !

Parmi elles, on retrouve quelques Vanesses telles que le Paon du jour (Aglais io), le Vulcain (Vanessa atalanta) ou le Morio (Nymphalis antiopa). Ces espèces ont la particularité de passer l’hiver sous forme d’imago et de pouvoir résister à des températures très basses (jusqu’à moins 24°C pour la Petite Tortue (Aglais urticae)). La présence de glycérols et de sucre dans leurs tissus cellulaires leur permet de résister au froid en abaissant leur point de congélation (Pullin & Bale, 1989).  Elles hivernent pendant 4 à 8 mois, immobiles, à l’abri dans des cavités diverses (grottes, fissures de rochers, bâtiments, anfractuosités d’arbres..) ou sous des feuillages persistants tels que le lierre. Très exposés à la prédation durant cette période, le revers sombre de leurs ailes leur permet de rester camouflés. Au cours de l’hiver, certaines espèces peuvent voler à la faveur des jours chauds et ensoleillés. En début d’année, dès les premiers beaux jours, elles sortent de leur léthargie pour butiner les fleurs précoces.

Certaines piérides telles que l’Aurore (Anthocaris cardamines), la Piéride du Chou (Pieris brassicae) ou la Piéride de la Moutarde (Leptidea sinapis), commencent également à sortir. Ces espèces hivernent toutes à l’état de chrysalide hormis les Citrons (Gonepteryx sp.) qui sont les seules piérides à hiverner sous forme d’imagos. A la sortie de leurs diapauses hivernales, quand les températures se radoucissent, les chrysalides sont capables de se métamorphoser rapidement.

Bien que communes et largement répandues en Limousin, toutes ces espèces ont des cartes de distributions incomplètes sur lesquelles des mailles vides restent encore à compléter.

Toutes vos observations sont donc importantes, n’hésitez pas à les communiquer !

Gwladys TZVETAN

Chargée d'études Société entomologique du Limousin

 

Carte Répartition connue de la Petite tortue

posté par Dupuy Frédéric
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 160

GMHL, LPO Limousin, SLO, SEL, SLEM, CEN Nouvelle-Aquitaine - Collectif Faune Limousin
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021