www.faune-limousin.eu
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Qui sommes-nous ?
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Grue cendrée 2020
       - 
Pie-grièche grise 2020
       - 
Milan royal 2020
       - 
Héron cendré 19-20
       - 
Campagnol amphibie 16-21
       - 
Cerf élaphe 16-21
       - 
Hermine 15-21
       - 
Loutre d'Europe 15-21
       - 
Grenouille rousse 19-21
       - 
Salamandre tachetée 16-21
       - 
Cordulégastre bidenté 15-21
       - 
Brunette hivernale 16-20
       - 
Thècle (Thécla) du bouleau 16-21
       - 
Vulcain 16-21
       - 
Aïolope automnale 15-21
       - 
Grillon des bois 15-21
       - 
Escargot de Bourgogne 16-21
 - 
Les galeries photos
Actu, aide et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et codes atlas
    - 
la Foire Aux Questions
    - 
Manuel d'utilisation
  Statistiques d'utilisation
Synthèses naturalistes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Liste communale des espèces
 - 
Cartes atlas (toutes espèces)
Utilisation de Faune-Limousin
 - 
Manuel d'utilisation
 - 
Vidéos tutos
 - 
Code de déontologie et de gestion
 - 
Rencontres Faune Limousin
 - 
Autres sites de partage des observations
Documentation et identification
 - 
Oiseaux
 - 
Insectes
 - 
Libellules et demoiselles
 - 
Mollusques
 - 
Araignées
 - 
Crustacés
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 150
 
jeudi 25 février 2021
Oiseaux
Comptage des Pies-grièches grises

Répartis par petits groupes, nous allons assurer le comptage de la population nicheuse de Pie-grièche grise sur le plateau de Millevaches. 

Rendez-vous samedi 27 mars à 9h30 (devant la mairie de Saint-Merd-les-Oussines) et/ou dimanche 28 mars à 9h30 (devant la mairie de Peyrelevade). Un gîte est disponible pour le samedi (sur inscription). 

Pensez à vous inscrire sur le site www.limousin-lpo.fr et préciser si vous voulez réserver une place dans le gîte à Gérard Nonique-Desvergnes (g.noniquedesvergnes@gmail.com). 

Cette enquête est gratuite et ouverte à tous. 

Pensez à prendre votre pique-nique pour le(s) midi(s) et un repas partagé pour le samedi soir.

Photo : Pie-grièche grise, Anthony Virondeau.

 

Document à télécharger :  AfficheEnquetePGG2021-5978.pdf
posté par Anthony Virondeau
 
lundi 15 février 2021
Oiseaux
Les oiseaux rares en Limousin en 2019 : rapport du CHR.

Retrouvez ci-dessous le 11e rapport du CHR sur les oiseaux rares en Limousin, portant sur l’année 2019. A cette occasion, le format du rapport a été modifié pour rendre la lecture plus attractive. Tous les rapports sont téléchargeables dans la rubrique Documentation et Identification, partie Oiseaux. Bonne lecture !

Photo : Alouette calandrelle Calandrella brachydactyla, mai 2019, Albussac (19), Dominique TESTAERT.

Document à télécharger :  Rapport_2019_Final-9352.pdf
posté par Anthony Virondeau
 
vendredi 12 février 2021
Orthoptères
Référentiel des orthoptères du Limousin

Contexte

En 1997, la SEL publiait une première synthèse sur les orthoptères, avec une liste des espèces connues sur le territoire Limousin ainsi que des cartes de répartition illustrant l’état des connaissances sur la distribution de chaque espèce (SEL, 1997). Cette synthèse a été suivie de 2 mises à jour quelques années plus tard (SEL, 1 998 et 2002). Depuis le début des années 2000, et surtout depuis 2012, un effort de prospection important a été mené en Limousin, et notamment dans le département de la Corrèze, avec la découverte de nombreuses espèces méridionales qui n’avaient pas été citées jusque là de la région et qui atteignent dans le sud de la Corrèze leur limite septentrionale de répartition. Depuis 2016, la mise en place par les différentes associations naturalistes limousines de la base de données en ligne www.faune-limousin.eu a permis d’augmenter de manière importante le nombre de données transmises à la SEL grâce à cet outil accessible à l’ensemble de la communauté naturaliste.

En 2020, la sollicitation de l’observatoire FAUNA pour participer à l’élaboration des référentiels de la faune sauvage de Nouvelle-Aquitaine constitue donc une occasion d’actualiser le référentiel publié en 2002 avec les découvertes récentes qui n’avaient jusque là fait l’objet que de communications internes au réseau associatif.

Ce travail a été réalisé dans le cadre des opérations structurantes du collectif d'expertise de l'observatoire FAUNA grâce au soutien financier de la DREAL et de la région Nouvelle-Aquitaine.


Résultats

Aujourd’hui, ce référentiel présente donc une liste de 80 taxons dont la présence ancienne ou récente a été attestée sur le territoire Limousin, avec une actualisation de l’évolution du nombre d’espèces connues. Cette actualisation se base sur une importante connaissance de terrain des peuplements d’orthoptères du Limousin, avec l’analyse d’une base de données comprenant 41 181 données.

posté par Julien Barataud
 
mercredi 10 février 2021
Oiseaux
STOC, SHOC, EPOC : un webinaire pour tout savoir des suivis d'oiseaux communs
Des Rencontres sur le Suivi des Oiseaux Communs sont organisées sous forme de webinaire par la LPO et le MNHN les 8 et 9 mars prochain.
 
Ce webinaire devrait apporter des réponses à toutes celles et ceux qui participent déjà à ces programmes protocolés (STOC, SHOC, EPOC, etc.), ainsi qu'à ceux qui hésitent encore à s'y lancer.
 
Vous pouvez déjà vous y inscrire après avoir pris d'avantage d'information sur le lien ci-dessous.
 
Belle fin d'hiver et bonnes obs

posté par Dupuy Frédéric
 
lundi 8 février 2021
Oiseaux
L'étang de la Pouge : rapport ornithologique et projet de conservation.

L’étang de La Pouge, à Saint-Auvent (87), est un des fleurons de l’ornithologie haut-viennoise. Malheureusement, ce statut ne l’empêche pas d’être le théâtre d’un lent et sournois processus d’érosion de sa biodiversité générale, et de son avifaune en particulier.

Cette perte de biodiversité est aujourd’hui bien documentée et chiffrée grâce au travail d’accumulation de données de très nombreux ornithologues depuis plus de 45 ans. Depuis les années 2000, la diversité de l’avifaune a reculé de 8 %. Le recul est encore plus spectaculaire pour les oiseaux inféodés aux milieux humides : - 17 % !

 La LPO Limousin s’engage dans un projet ambitieux dont l’objectif principal est de favoriser l’accroissement de la biodiversité de l’étang ; biodiversité ornithologique bien entendu, mais pas seulement. La LPO Limousin propose de créer la Réserve Départementale de Biodiversité de l’étang de la Pouge. Toutes les structures naturalistes sont invitées à prendre part au projet en mutualisant leurs compétences spécifiques.

Le projet a été présenté officiellement au Conseil Départemental de la Haute-Vienne, propriétaire du site. La LPO Limousin souhaite fédérer tous les utilisateurs de l’étang, sans exception, autour d’un même objectif : faire de l’étang de La Pouge une vitrine de la protection de la biodiversité.

Retrouvez le rapport ornithologique qui a permis de qualifier et de quantifier la perte de biodiversité de l’étang de La Pouge en cliquant sur le lien suivant : rapport 2020.

Xavier Millon, LPO Limousin.

Légende de l'image : Chevalier aboyeur, étang de la Pouge (X. Millon)

posté par Anthony Virondeau
 
mardi 2 février 2021
Oiseaux
Oiseaux de France : abonnez-vous à la lettre d'info

Oiseaux de France est une vaste enquête, qui va mobiliser l’ensemble de la communauté des passionnés de nature jusqu’en 2025. Il s'agit de cartographier précisément la répartition de toutes les espèces de France en période de nidification et d'hivernage et, pour le maximum d’entre elles, de déterminer leur tendance d’évolution et d’évaluer leur effectif.

Dans l’attente de la mise en ligne du portail informatique dédié, prévue en mars 2021, nous vous proposons de vous abonner gratuitement à la lettre d’information « Oiseaux de France ». Six numéros sont prévus chaque année. Le premier paraîtra début février. Au programme :  

  • toutes les informations sur l'avancée du projet ODF,
  • les bilans et informations importantes sur les suivis nationaux,
  • des actualités nationales et internationales,
  • le calendrier des enquêtes,
  • des témoignages,
  • des tutos…

Pour s’abonner à la newsletter, cliquez sur l’image ci-dessous :

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFAltasEnqutes/ODFlogonewsletter.png

Légende de l'image : le Calliste septicolore est un oiseau grégaire des forêts de l'intérieur de la Guyane. © Michel Clément avec l'aimable autorisation de l'auteur et du GEPOG.

posté par Anthony Virondeau
 
mardi 26 janvier 2021
Oiseaux
30 & 31 janvier 2021 - Week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Pour la 9ème année consécutive, le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et la LPO sollicitent les citoyens à participer au comptage national des oiseaux des jardins. Il s’agit d’une opération durant laquelle chaque participant est invité à compter durant 1h les oiseaux de son jardin ou d’un parc public pendant le dernier week-end de janvier.

Cette opération de sciences participatives est un moyen simple et concret de rendre les citoyens acteurs de la connaissance et de la protection de notre avifaune : lesdonnées annuelles s’ajoutent à celles des années précédentes pour permettre d’en apprendre d’avantage sur ces « oiseaux communs ».

Comment faire ?

Il n’est pas nécessaire d’être un expert, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

 

Choisir un jour d’observation, samedi 30 ou dimanche 31 janvier, et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;

Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;

Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. On ne retient, pour chaque espèce, que le chiffre maximal d'oiseaux observés simultanément durant la période d'observation. Si à votre mangeoire, votre record est de 5 Mésanges charbonnières observées en même temps, le chiffre retenu pour le comptage sera donc 5. Pour les reconnaître plus facilement, des fiches sont disponibles sur le site de l’Observatoire ainsi qu’une fiche d’aide pour le comptage (à ne pas renvoyer !);

Transmettre les données directement sur faune-limousin ou sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins (www.oiseauxdesjardins.fr).

 

Pour tout problème technique avec le site (inscription, saisi de données…) nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions 

L’équipe Oiseaux des jardins reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

Bonnes observations !

posté par Dupuy Frédéric
 
mercredi 20 janvier 2021
Papillons de jour
Actualisation de l'inventaire des papillons de jour – A la recherche des œufs de Thècles

Les Thècles sont des petits papillons de la famille des Lycaenidae inféodés aux milieux semi-ouverts de types lisières, bois clairs, clairières ou haies. Ce sont des espèces univoltines,qui possèdent la particularité d’hiverner à l’état d’œuf, à l’exception de la Thécla de la Ronce (Callophrys rubi) qui passe la mauvaise saison sous forme de chrysalide. Le revers de leurs ailes gris, vert ou orangé est parcouru par une ou deux lignes blanches transversales caractéristiques.

La plupart des espèces ont des mœurs discrètes, certaines peuvent être très localisées et l’observation des imagos reste occasionnelle. Pour quelques-unes d’entre elles, l’hiver est la période la plus propice à leur recherche,car les œufs sont plus faciles à repérer que les papillons.

Parmi les 8 espèces présentes en Limousin, La Thécla du Bouleau (Thecla betulae) estla plus facile à repérer l’hiver de par la couleur blanc pur de ses œufs.

 

La Thécla du Bouleau, Thecla betulae (Linnaeus, 1758)

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/Papillon/1theclabetulaechenille2emestade.png 

C’est une espèce discrète qui vole en une seule génération de juillet à octobre. L’éclosion des œufs a lieu dès fin mars, au moment du débourrement des bourgeons.  La chenille, active uniquement la nuit, reste immobile la journée sur le dessous d’une feuille intacte, le long de la nervure médiane. Sa couleur verte lui offre un camouflage parfait. Son développement, en 4 stades, dure de 6 à 10 semaines. L’émergence a lieu en été avec une légère protandrie (les mâles émergent avant les femelles). Les adultes sont surtout visibles tôt le matin ou en fin d’après-midi. Les mâles sont actifs à partir de 20°C alors que les femelles ne le sont qu’à partir de 25°C. Sa principale plante hôte est le Prunellier (Prunus spinosa) mais dans les jardins et les parcs, la femelle peut pondre sur d’autres espèces de Rosacées (Merisier à grappes, Prunier, Cerisier et Abricotier). L’imago se nourrit du miellat des pucerons, de fruits mûrs et du nectar de fleurs.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/Papillon/2theclabetulaeimago.png

Les adultes sont facilement identifiables grâce au revers caractéristique de leurs ailes : de couleur fauve orangé, les ailes postérieures sont striées de deux bandes blanches soulignées de noir.

Le dimorphisme entre le mâle et la femelle est marqué : celle-ci, plus grande et plus colorée, possède une tache orange très nette sur le dessus des ailes antérieures. Le mâle, plus terne, a le dessus des ailes brun avec un trait discoïdal noir et une éclaircie jaune orangé post-discale diffuse.

 

Comment chercher les œufs ?

Les femelles pondent préférentiellement sur les Prunelliers des haies et des lisières irrégulières et bien ensoleillées, exposées au sud et au sud-est. Les œufs sont déposés isolément (parfois par petits groupes de 2 à 6 œufs) sur les pousses vigoureuses de l’année ou sur de jeunes rameaux sans lichen. La ponte peut se faire à des hauteurs très variables : dans 80% des cas elle se fait à la base des rameaux, mais la femelle peut également pondre à la base des bourgeons ou sur l’écorce. Des études ont montré que le nombre d’œufs était significativement plus élevé en bout de haies qu’au centre. L’œuf, de couleur blanc pur, a une surface alvéolée et une forme en demi-sphère marquée d’un trou bien visible au sommet.

Les Prunelliers sont facilement reconnaissables en hiver grâce à leurs rameaux épineux et à leurs écorces gris-rouge.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/Papillon/3theclabetulaeoeuf1.png  https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-limousin.eu/userfiles/Papillon/4theclabetulaeoeuf2.png

Position caractéristique d’une ponte à l’enfourchure d’un rameau de Prunellier

 

Risque de confusion :

En Limousin deux autres espèces pondent également sur le Prunellier, mais elles sont peu fréquentes et très localisées : la Thécla du Prunier, Satyrium pruni (Linnaeus, 1758) et la  Thécla de l’Amarel, Satyrium acaciae (Fabricius, 1787).

Plusieurs critères permettent d’éviter la confusion : les œufs sont plus petits, plus aplatis, de couleur plus terne, gris blanc (bien qu’ils brunissent avec l’âge) chez la Thécla de l’Amarel à nettement brunâtre chez la Thécla du Prunier et possèdent des dépressions centrales élargies (mais pas de trou comme chez la Thécla du Bouleau). L’œuf de la Thécla du Prunier présente un profil aplati très caractéristique.

 

Pour les plus motivés…

Lancez-vous à la recherche des œufs de la Thécla de l’Yeuse, Satyrium ilicis(Esper, 1779) et de la Thécla du Chêne, Quercusia quercus (Linnaeus, 1758) Plus d’infos sur cette page.

 

En cas de doute sur la détermination d’un œuf, envoyez-nous une photo !

 

Bibliographie :

DELMAS (S.), DESCHAMPS (P.), SIBERT (J.-M.), CHABROL (L.) & ROUGERIE (R.), 2000. – Guide écologique des Papillons du Limousin, Lépidoptères Rhopalocères, 416 p. Société Entomologique du Limousin édit., Limoges. 

LAFRANCHIS (T.), JUTZELER (D.), GUILLOSSON (J.-L.), KAN (P.) & (B.), 2015. La Vie des Papillons. Ecologie, Biologie et Comportement des Rhopalocères de France. Diatheo (2015). 754p.

Theclabetulae(Linnaeus, 1758)– La Thécla du Bouleau. (2020). Cen Aquitaine. https://pral.cen-aquitaine.org

Les œufs de Thècles. (2020). Faune Alsace. https://www.faune-alsace.org

posté par Gmhl Admin
 
lundi 4 janvier 2021
Oiseaux
Comptage national Grand cormoran : demande de dérogation couvre-feu 15 janvier 2021

Une dérogation au couvre-feu a été mise en place par le ministère et le secrétaire d'Etat en charge de la biodiversité en matière d'acquisition de données relatives à la faune sauvage indispensables à une prise de décision concernant sa gestion...

Bref, n'hésitez pas à contacter Philippe Hubert  philippe.hubert@numericable.com coordinateur du recensement pour la région Limousin qui ne manquera pas de vous transmettre une dérogation en bonne et due forme.

Bon comptage !

posté par Dupuy Frédéric
 
jeudi 17 décembre 2020
Oiseaux
Comptage national Grand cormoran : demande de participation 15 janvier 2021

Initialement tous les deux ans, le recensement national des grands cormorans hivernants a lieu à partir de l'an prochain tous les trois ans. Il se déroulera le 15 janvier 2021.

Veuillez trouver ci-joint :

Comment recenser ?

  • tous les dortoirs nocturnes connus;
  • se poster à partir de 16h avec une bonne visibilité sur le site supposé du dortoir;
  • compter tous les individus qui arrivent et se posent au dortoir au fur et à mesure et jusqu’à la nuit;
  • tous les comptages auront lieu en soirée (en excluant les comptages de journée qui peuvent concerner de simples rassemblements diurnes dont la comptabilisation ferait doublon avec les dortoirs nocturnes);
  • deux solutions pour la saisie : Via l’application Naturalist en localisant précisément le dortoir et en cochant après coup la case « dortoir / reposoir » sur faune-aquitaine.org ou via Faune-Limousin en positionnant en « localisation précise » et en cochant la case « dortoir / reposoir »;
  • afin d'éviter les erreurs et les doublons, reportez précisément sur faune-limousin.eu, Naturalist ou sur une carte IGN l'emplacement précis des nouveaux dortoirs, et de transmettre chacune des fiches de recensement par mail à philippe.hubert87@hotmail.com, avant fin janvier.

Analyse des données ?

L'analyse des données et leur interprétation seront effectuées par Loïc Marion, le coordinateur national. Seront notamment effectuées:

  • une cartographie nationale des dortoirs, en visualisant l'importance de chacun d'entre eux;
  • une comparaison des effectifs des hivers 2017-18 et 2020-2021 par départements (tableau) afin de mettre en évidence les changements de stratégie d'hivernage;
  • une présentation des conditions de recensements et une analyse des résultats, notamment des causes possibles d'évolution des effectifs.

Pour toute information complémentaire, n'hésitez pas à contactec Philippe Hubert coordonateur pour le Limousin.

 

Bonnes observations !

 

posté par Dupuy Frédéric
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 150

GMHL, LPO Limousin, SLO, SEL, SLEM, CEN Nouvelle-Aquitaine - Collectif Faune Limousin
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021